Le 12ème brin de la colombe (4/7)

Cristal de cohérence au 3ème niveau

mantra au 3ème niveau : Mon sang est purifié, je deviens et j’engendre l’humanité de lumière

La découverte de son activation au 3ème niveau fut introduite par l’utilisation de cet outil jusqu’au 2ème niveau par une personne détenant un petit serpent d’or éthérique placé au départ dans son thymus. Cette personne avait entamé avec lui tout un travail de reprise de son identité que ce petit serpent d’or effectuait de lui même au niveau de sa tête et de son cerveau. J’ai compris, avec du recul, qu’il s’agissait en fait d’une résonance d’appel lointain du brin doré d’ADN, qui amorçait déjà une réunification des deux hémisphères cérébraux.

En effet, après avoir activé le cristal de cohérence au 2ème niveau et profité de la purification engendrée, le petit serpent vint se placer sur le chakra racine pour nous signaler que nous devions compléter la figure triangulaire du cristal vers le bas, pour l’amener vers son 3ème niveau d’activation. Ainsi fait, nous percevons comme le reflet du premier cristal sur une surface d’eau et prenons conscience qu’il s’agit du même cristal pointe vers bas cette fois et teintée de bleue grâce à une flamme bleue logée sur le chakra racine. Ce cristal bleu porte en lui les caractéristiques du rayon bleu qui sont les lois de pensée et de réflexion. Tout ce qui existe en haut existe également en bas,  et la conscience de notre relation avec l’univers et le plan divin. Après avoir travaillé à la libération du “Passé” en quelque sorte ou des expériences vécues par soi et ses ancêtres, le cristal va travailler à la purification de la descendance et de ce que l’être peut engendrer. En l’activant à ce niveau,

situé ainsi dans le bassin, il procède à la libération des mémoires très anciennes des premiers enfantements d’humains, issus d’ajustement génétiques multiples depuis des corps d’êtres de lumière et de créatures existantes sur la Terre. Tout fût parfait en réalité, mais vécu de l’intérieur, cela a engendré beaucoup de culpabilité et de méfiance vis à vis de sa propre lumière. Mais soyez assuré qu’en réalité aucune erreur n’a été commise. A l’inverse, cela était l’unique solution pour insérer sur la planète une espèce contenant, dans sa chair, de la lumière, l’espèce humaine. Il est temps d’accueillir maintenant cette réalité : la matière même de nos corps contient la lumière de la Source. Chaque fois que l’on a créé, engendré un être vivant, cela n’a pu se réaliser qu’en présence de lumière, c’est dans notre nature, nous ne pouvons engendrer un corps de chair sans lumière intrinsèque.

En plaçant notre conscience profondément dans la lumière de notre utérus ou de notre prostate, nous pouvons ressentir combien, par notre bassin, nous sommes à la fois le parent et l’enfant.

L’entrée dans cette conscience va nous permettre de renaître à nous même, d’engendrer sa moitié manquante …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s